On parle beaucoup du vote protestataire. Le paradoxe de ce vote serait l’effet Bayrou. Ce candidat, totalement recentré - en phase avec le processus de mondialisation financière - prétend constitutionnaliser les principes du libéralisme et défend becs et ongles un européisme aux intérêts étriqués. Il jouit, nous dit-on, du réflexe anti-système. C’est un comble!